Le scénario : une source pour l’histoire du cinéma / Directeurs de l’édition : Manon Billaut et Mélissa Gignac

Parutions

Nombre de textes : 11 articles, une introduction, une conclusion et une bibliographie.

Nombre de pages : 176 pages

Illustrations : 23, photogrammes de films, œuvres d’art, pages de documents scénaristiques inédites.

Prix : 18 euros

ISBN : 978-2-37029-024-3

Liste des auteurs :

- Carole Aurouet (MCF/HDR)

- Manon Billaut (Docteure/Fondation Jérôme Seydoux-Pathé)

- Alain Boillat (Professeur ordinaire)

- Nicolas Boscher (Agrégé, doctorant)

- Morgan Corriou (MCF)

- Joël Daire (Directeur du Patrimoine/Cinémathèque française)

- Jean-Paul Dorchain (Archiviste/Cinematek)

- Mélissa Gignac (MCF Université de Lille)

- Joséphine Jibokji (MCF Université de Lille)

- Marion Polirsztok (Docteure)

- Elodie Tamayo (Doctorante)

- Charlotte Servel (Docteure)

 

Lieu de toutes les phases de création du film, de la pré-production à la post-production, le scénario en porte les marques, tel un palimpseste à déchiffrer pour retrouver la genèse d’un film. Parfois fruit de la collaboration de plusieurs auteurs, il s’adresse aussi à différents destinataires tels que le producteur, le réalisateur ou encore les techniciens.

Les contextes de production (historique, économique, esthétique ou encore juridique) justifient les perpétuelles métamorphoses de ce document, dans sa forme et ses fonctions. Le scénario consiste ainsi à la fois à convaincre de l’intérêt du film, mais aussi à préparer le tournage, le montage, voire la promotion de l’œuvre. Il est aussi un moyen pour les maisons d’édition et les auteurs de se protéger contre le plagiat.

Le scénario peut enfin être lu, et parfois même écrit uniquement dans ce but, constituant un genre autonome en littérature. Des plans, schémas, dessins d’une mise en scène peuvent encore conférer une dimension plastique à l’objet. L’ouvrage aborde ainsi la multiplicité de cette archive, à la croisée d’une histoire culturelle, industrielle, technique ou encore esthétique du cinéma, grâce à la contribution de chercheurs tissant des pistes de réflexion en lien avec sa conservation, ses usages et sa nature plurielle.