Foucault va au cinéma de Patrice MANIGLIER et Dork ZABUNYAN

Parutions

Bayard, Collection La Logique des images, 2011

ISBN : 978-2-227-48234-0 / 21€ / 250 pages

La ciné-philosophie est à la mode, même si on y cherche trop souvent la simple illustration de pensées déjà faites. Si la rencontre de Michel Foucault avec le cinéma est méconnue, c’est peut-être parce qu’elle n’autorise pas une telle attitude. Foucault n’a jamais écrit de livre sur le cinéma. Mais il a laissé une dizaine de textes et d’entretiens disséminés dans les Dits et Ecrits. De larges extraits en sont rassemblés ici et permettent de se faire une meilleure idée de la rencontre du philosophe avec le septième art. Le philosophe n’y apparaît pas comme détenteur d’une vérité en surplomb ; mais il trouve, dans certains films, une manière d’aborder des problèmes qu’il travaille par ailleurs en philosophe et en historien. 
Ce livre est la première tentative pour faire le point sur cette rencontre peu connue. On y voit que le cinéma permet d’élaborer un nouveau concept d’événement ; d’explorer un corps délesté de son organicité ; de saisir une histoire sans victime ni héros, à partir de micro-procédures dont nous ne sommes pas nécessairement conscients et qui décident pourtant de changements profonds dans la compréhension que nous pouvons avoir de nous-mêmes. Penser autrement pour voir autrement, et voir autrement pour penser autrement.