Centre d'Étude des Arts Contemporains


Lumière de spectacle

Présentation et objectifs

Programme proposé par Véronique Perruchon et Cristina Grazioli

Le programme de recherche « Lumière de Spectacle » étudie la dramaturgie scénique de la lumière, sa plasticité et sa théâtralité. Empirique et théorique, la recherche du programme LdS a pour objectif principal de créer et de promouvoir une culture universitaire de la lumière du spectacle vivant à partir de sa dimension artistique. C’est pourquoi les aspects techniques de la lumière rapportés à la question de l’éclairage scénique sont inclus dans son étude esthétique et historique. Le deuxième objectif vise la création et la valorisation des outils nécessaires à l’étude et à la compréhension de la lumière. « Lumière de Spectacle » se donne pour mission la transmission des sources et des connaissances établies par le programme afin d’alimenter et de stimuler la recherche universitaire sur la lumière de spectacle.

Ainsi, le programme LdS s’organise sur la base des trois valeurs structurantes que sont : la veille, la transmission et l’exploitation des données et des contenus de sa recherche.

Le programme

La nécessité de donner une visibilité et une autonomie à l’étude de la lumière scénique en dehors de son inclusion dans celle de l’analyse des spectacles est une priorité et un sujet universitaire inédit en France. C’est pourquoi ce programme se définit de manière très spécialisée autour du spectacle vivant : tout en donnant la priorité à celle du théâtre, le programme aborde les formes spectatorielles novatrices comme la magie nouvelle, et celles dont le travail de la lumière relève d’enjeux spécifiques (cirque, danse, mime, théâtre d’ombres, théâtre noir, etc.). Il s’ouvrira progressivement aux formes voisines qui mobilisent la lumière (les arts plastiques, la muséographie, l’urbanisme, le cinéma, etc.) en fonction des projets.

LdS est un programme structuré autour de cinq projets : LuMiS, ExL, Hec, LuThES, LEDS-tc.

-       LuMiS (Lumières Mises en Scène), en tant qu’axe central vise une veille et une exploitation des données afin d’étudier la création lumière et de faire connaître les éclairagistes qui restent inéluctablement dans l’ombre. Site internet, répertoire, seront mis à disposition via l’association UCL (Union des Créateurs Lumière).

-      ExL(Exprimer la Lumière) vise une mise à disposition d’outils pour parler de la lumière, un projet "Dire Luce": le parole e le cose che illuminano la scena Università degli Studi di Padova - DiSLL sous la responsabilité de Cristina Grazioli (Università degli Studi di Padova) est déjà actif, d’autres projets didactiques et réflexifs sont en cours. Dans un souci de transmission, les travaux du projet ExL seront mis au service des quatre autres projets.

-       HEc (Histoire de l’Eclairage - avant 1900) déjà en cours vise un projet utile pour la transmission : une anthologie de textes sur la lumière de spectacle depuis le XVIesiècle à destination d’une publication HAL.

-       LuThES (Lumière Thermique Électrique de Spectacle) aborde la lumière de spectacle du XXesiècle. Il s’agit d’explorer et de dépouiller un champ et des archives en sommeil dans des fonds documentaires dont certains sont inédits (Fonds Clémançon à la BnF ; fonds François-Eric Valentin à la Bibliothèque Gaston Baty, Sorbonne Nouvelle Paris 3, fonds Jean-Vilar à la Bnf Avignon, le fonds de l’Association de la Régie Théâtrale (ART) à la BHVP (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris), à l’image du fonds Fortuny au Musée Fortuny de Venise, déjà exploré par Cristina Grazioli. En se chargeant d’étudier des corpus existants sous l’angle de la lumière, LuThES a vocation d’apporter sa contribution à une patrimonialisation des œuvres matérielles et immatérielles et à leur valorisation.

-       LEDS-tc apporte une contribution immédiate, artistique, culturelle et sociétale dans un monde en mutation. Le projet « Lumière et Écologie du spectacle : transition contemporaine » - LEDS-tc est une recherche centrée sur la mutation fondamentale et inédite du Grenelle de l’Environnement (loi n° 2009-967 3/8/09). Sans un questionnement sur le devenir scénique de ces nouvelles normes d’éclairage et sur leur impact esthétique, cette mutation en cours manquera l’apport d’une dimension réflexive nécessaire à ses usagers (créateurs, institutions, public et fabricants) pour l’accompagner, ce que le projet LEDS-tc se donne pour mission. LEDs-tc saisit l’opportunité d’une inscription de cette étude dans le champ d’une réflexion globale sur les valeurs de la transition écologique. Dans une perspective « écosophique » ou d’« écologie profonde », le programme ouvre un champ exploratoire du passage d’un régime anthropocentrique à un régime écologique du spectacle vivant.

Équipe de recherche

Véronique Perruchon, Pr. (CEAC Théâtre), responsable du programme Lumière de Spectacle

Cristina Grazioli, Pr.Université de Padoue (membre associé au CEAC) co-responsable du programme Lumière de Spectacle

Claude Jamain Pr. Émérite (CEAC Théâtre), membre associé

Bernard Maitte, Pr. Émérite (Université de Lille).

Antonio Palermo, Doctorant (CEAC Théâtre)

Victor Inisan, Doctorant (CEAC Théâtre)

 

Autres membres associés et/ou partenaires :

Christine Richier (ENSATT)

Union des créateurs lumière de France (UCL)

Annie Leuridan (Créatrice lumière)

François Revol (Directeur technique)

Modalités

La dimension esthétique nécessite la création d’outils propres à l’étude de la lumière dans le cadre universitaire. Il ne s’agit pas de former ni de s’adresser spécifiquement à des professionnels, mais bien de créer une culture universitaire de la lumière de spectacle. Il s’agit de donner les moyens théoriques, techniques et esthétiques pour parler de la lumière afin de construire une réflexion sur la lumière de spectacle.

« Lumière de Spectacle » est constitué d’un groupe international de recherche en construction. Un vivier de doctorants qui se spécialisent sur le sujet est un des enjeux du programme qui assurera son devenir universitaire. Ses séances de travail se déroulent pour partie en cercle réduit aux responsables et aux membres actifs autour de projets spécifiques et pour partie autour d’invités majoritairement issus du monde professionnel de la lumière sur un sujet spécifique de manière ouverte à tout public spécialisé intéressé.

S’appuyant sur le spectacle vivant, LdS est pour partie une recherche de terrain. C’est pourquoi le programme s’adosse à des repérages et à la fréquentation de spectacles, ainsi qu’à des séances d’expérimentation de dispositifs avec les professionnels et notamment avec des étudiants du Master et des Doctorants. Cette dimension de la recherche est relative aux questionnements méthodologiques des programmes « Dialogues entre art et recherche », et « Collaborations entre artistes » en cours au CEAC. Un séminaire de spécialité « Composantes de la scène » et un atelier « Technique et Pratique Scénique » tous deux consacrée à la lumière en Master Arts, parcours Théories et Pratiques du Théâtre contemporain de l’Université de Lille sont rattachés au programme LdS.